Les chiens guides d’aveugles, de formidables compagnons !

Sans titreLes aides à l’autonomie des personnes atteintes de déficiences visuelles pour les déplacements extérieurs sont principalement la canne blanche de mobilité, la canne blanche électronique et le chien guide d’aveugle.

Pour les personnes qui aiment les chiens et dont l’habitation est compatible à l’accueil d’un l’animal, le chien guide serait l’idéal parce qu’il associe l’assistance la plus aboutie (voir la vidéo) en même temps qu’il est un compagnon de la personne ou de la famille.

Mais il est le moyen le plus coûteux (de l’ordre de 15.500 €) et il nécessite environ 2 ans de formation avant de pouvoir être remis à la personne malvoyante. L’école des chiens guides d’aveugles de Toulouse Grand Sud, créée en 1995 par des membres du Lions club Toulouse Concorde est aujourd’hui présidée par François Farré. Elle a remis son 1er chien, « Nick », en 1999 et en septembre 2011 elle fêtait le 100ième !

La préparation du chien guide dure en général deux années. Elle commence par une sélection des reproducteurs au Centre national d’élevage agréé par la Fédération nationale des chiens guide (races telles Labrador, Golden retriever, Caniche royal, Berger australien, Berger suisse…) et au cours de ses deux premiers mois, il est testé en école pour cerner son caractère et apprécier si le pari de sa formation est tenable.

Pendant les dix mois suivants, il est placé en famille d’accueil pour le premier apprentissage : propreté, obéissance, marche en laisse. L’engagement de la famille d’accueil est en fait de l’ordre d’un an et demi au total (tous frais de nourriture et de vétérinaire pris en charge par l’école). Mais si elle a des moments durant lesquels elle ne peut assurer son rôle d’accueil (week-end, vacances…), elle est secondée par des familles relais qui ne peuvent assurer un temps plein d’accueil. C’est une phase de socialisation du jeune chien et de découverte, contact avec d’autres personnes, fréquentation de foule, utilisation des transports en commun.

Après cette première année, le chien quitte sa famille d’accueil et entre à l’école pour être formé par un éducateur avec qui il fait équipe. L’apprentissage qui se comprend mieux par la vidéo en ligne est basé sur la motivation. Le chien est encouragé pour ses actions positives, ses actions « négatives » sont seulement ignorées (pas sanctionnées). Selon les préférences de chaque chien la source de la motivation varie : nourriture, jouet, caresse… Pendant les week-ends le chien retrouve sa famille d’accueil.

Lorsque l’apprentissage du chien s’achève et qu’il est passe d’obtenir son certificat d’aptitude, la présentation à la personne déficiente commence au cours d’un stage de quelques jours au sein de l’école avec l’éducateur. Lorsque la constitution de l’équipe est consolidée, le chien est alors remis à son nouveau maître de façon officielle en présence de la direction de l’école, de son éducateur et de la famille d’accueil. C’est toujours un grand moment d’émotion positive pour la personne malvoyante qui gagne un compagnon et une grande aide, et pour la famille d’accueil qui verse souvent quelques larmes à voir partir un chien auquel elle s’est attaché…

Tout ceci est possible grâce à la générosité des partenaires et des donateurs (qui représentent près de 60% des ressources de l’école). Les clubs Lions ont depuis l’origine pour fil rouge l’aide à la déficience visuelle et au titre des actions qu’ils financent il y régulièrement un apport financier à l’Ecole des chiens guides de Toulouse Grand Sud en ce qui nous concerne.

Contacts
Association des chiens guides d’aveugles Toulouse Grand Sud
44, rue Louis Plana
31000 Toulouse
05 61 80 68 01
toulouse@chiensguides.fr

TEMOIGNAGE

Une remise … Du rire aux larmes, des larmes au rire !

(Petit Journal des Familles d’accueil et des Maîtres de chiens-guides Grand Sud)

 

C’était en juillet, après un doux dernier week end avec toi, qui m’a fait chaud au coeur tout en me faisant verser 1000 larmes (on est toujours impressionné par la quantité de larmes que l’on peut verser…). Est arrivé le dernier lundi matin où je t’ai conduite à l’école, et je n’en menais pas large…, certains d’entre vous en ont été témoins… Et là…, j’ai rencontré Séverine, ta maîtresse, et j’ai retrouvé le sourire! OUF! Il était palpable que tu étais adoptée. Séverine avait déjà remarqué des tas de choses chez toi, il y avait eu les essais de vie ensemble, et j’ai réalisé d’un coup que vous aviez déjà un vécu commun. Séverine te câlinait avec tendresse. Puis j’ai rencontré Sandrine, la maîtresse d’Holly, elle aussi en remise, et elle a également contribué à me redonner le sourire car on sentait son bonheur d’être enfin là pour qu’une nouvelle vie commence avec son chien. Avant de passer le portail de l’école pour te laisser partir travailler, j’ai croisé Fabrice, le maître d’Epson, qui m’a glissé: « C’est dur pour vous, mais vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point ça nous change la vie. ». Je le savais, mais comme ça m’a fait du bien de l’entendre!

Il restait un grand vide, et ta douce frimousse dont il ne fallait pas trop que je croise le regard…, car mes larmes revenaient vite, mais est aussi arrivée la fierté de voir la vie de ta maîtresse changée, et l’on réalise que l’aventure ne fait que commencer! Le jour de ton goûter de remise est arrivé, et le bonheur était partagé ! Et les garçons ? Nous en avons trois, 6, 9, 10 ans. Ils nous ont surpris et épatés. Après tant de bons moments avec toi, d’aventures et de câlins, ils ont compris la situation et ont fait leur chemin. Eux si attachés à toi ont su te laisser suivre le tien, même si tu leur manquais déjà. Les larmes n’ont pas effacé de leurs esprits que, même s’ils t’aimaient si fort et auraient préféré te garder, tu avais une mission à accomplir. Alors que je pleurais, Léon m’a glissé: « Tu sais maman, Havane elle va bien s’occuper de la dame aveugle. »… Avec ton aventure, nous nous sommes enrichis, et nous avons fait de belles rencontres, avec le personnel de l’école, avec ton éducatrice Edith, avec les maîtres de chiens, et avec les familles d’accueil. C’était tout autant une aventure avec un chien qu’une aventure humaine. Et …, depuis le 6 août dernier nous accueillons Jazz. Et l’aventure continue à tous les niveaux car Jazz t’a rencontrée il y a quelques semaines. Séverine et son compagnon, Thierry, nous ont proposé de nous rejoindre, ce qui a permis de belles retrouvailles. Jazz et toi avez eu une belle rencontre révélant un duo infatigable et bien accordé. Vous vous êtes cherchés à tour de rôle, pour de grandes parties de jeu. Tu étais plutôt fière quand tu menais le jeu avec notre petit Jazz qui grandit si vite ! C’était un beau moment et nous t’avons vue repartir avec bonheur. Tu as trouvé ta place de chien guide, et comme m’a dit Frédéric, on te sent très attachée à ta nouvelle famille, qui te le rend bien! Tu es le trait d’union entre nos deux familles…. Tu as de la chance et nous aussi : l’aventure continue !

Cécile , Famille d’Accueil de Havane et de Jazz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :